lundi 3 février 2014

Le Chardonneret; Donna Tartt

Assurément le choc de cette rentrée littéraire d'hiver. Le troisième livre de l'américaine Donna Tartt mérite tous les superlatifs. Pour autant, il met le libraire dans une situation difficile: comment parler d'un livre dont il ne faut pas trop en dire, sous peine gâcher les coups de théâtre que l'auteur distille de main de maître? 
Sachez donc seulement que le héros du roman, Théo, a 13 ans et vit à New-York avec sa mère. 
Qu'une averse aussi violente que soudaine va les contraindre tous deux à se réfugier dans un musée. 
Que dans ce musée est exposé le tableau le plus célèbre de Carel Fabritius, un peintre hollandais du XVIIeme siècle, et que c'est ce tableau qui est reproduit en couverture et qui donne son titre au roman.
Et que c'est à cet exact moment que la vie du jeune Théo va être bouleversée à jamais, liant son destin à celui du Chardonneret.
C'est un roman très riche, sans temps mort, qui mêle à la fois le Bildungsroman, le roman social, la fresque adolescente, le polar et l'essai sur l'art, sans que le mélange soit jamais indigeste. 
Le Chardonneret est un très grand œuvre, qui fait parler d'elle à raison... mais il ne faut pas trop en dire, juste déguster cette nouvelle petite merveille du roman américain.
JEAN
  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire