vendredi 23 mai 2014

Le Bloc; Jerôme Leroy

Nuit d'émeutes sur la France. C'est le soir où tout va basculer. Où un parti l'extrême-droite va rentrer au gouvernement. C'est le soir où la vie de deux hommes va changer à jamais. Deux amis. Deux parcours. Deux destins. 
Antoine c'est l'apparatchik du parti. Un type brillant. Structuré. Bientôt ministre.
Stanko c'est le côté obscur. La petite frappe montée en grade. Le bras armé du Parti. Mais au moment où le Bloc va accéder au pouvoir, Stanko devient gênant.
Ca fait bien longtemps que la lecture d'un polar ne m'avait autant hanté. Peut-être parce qu'il présente une politique-fiction qui pourrait un jour être une réalité. Sans doute aussi parce qu'il frappe là où ça fait mal. Sans états d'âme. 
L'auteur a l'intelligence de ne jamais prendre parti, et laisse au lecteur le soin de se forger une opinion sur ces deux anti-héros, et d'analyser la fascination qu'ils produisent. Dans la lignée des hérauts du néo-polar (Manchette, ADG), Jérôme Leroy réintroduit la politique dans le roman noir, pour le plus grand plaisir du lecteur. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire