jeudi 21 août 2014

Les Singuliers; Anne Percin

Alors que l'artiste contemporain le plus cher du monde_Damien Hirst_ défraye la chronique en achetant pour quelques 43 millions d'euros une confortable demeure en plein cœur de Londres , Anne Percin nous propose de frayer avec quelques artistes en devenir bien moins argentés: ils ont pour noms Paul Gauguin et Vincent Van Gogh, et n'ont pas encore bouleversé le monde de la peinture. Ce roman commence en 1888 dans un petit village du Finistère qui n'a pas encore donné son nom à une "école": Pont-Aven.
Hugo Boch,un jeune belge en rupture de ban avec sa riche famille, s'installe dans le bourg en espérant y trouver sa voie. Mais la vie n'est pas facile quand on a préféré la bohème à la sécurité de l'entreprise familiale. Son histoire et celle de ses proches se raconte à travers les lettres qu'ils s'échangent.
Anne Percin, qu'on connaissait surtout pour son excellent trilogie jeunesse "Comment bien rater ses vacances", nous offre un des romans les plus attachants de cette rentrée littéraire 2014. 

JEAN

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire