jeudi 12 mars 2015

Dans la Peau d’une Djihadiste; Anne Erelle

Le blog ouvre ses pages aux amis de la librairie, et de coup de cœur aujourd'hui, il s'agit plutôt d'un coup de griffe. Rappelons que l'avis développé n'engage que son auteur. 

Le lecteur, avide d’information sur les motivations des djihadistes, sur les méthodes machiavéliques de recrutement, se trouve projeté dans l’univers d’une jeune pigiste travaillant pour un journal parisien. Dans le cadre de son enquête elle prend la fausse identité d’une convertie à l’islam, panoplie vestimentaire incluse et plonge dans les profondeurs de l’internet, à la recherche de l’âme sœur.
Dans l’intimité des “chat-rooms” virtuels, un candidat ne tarde pas à matérialiser. Sur skype elle découvre un homme imposant, basané avec lunettes de soleil grande marque. Le prétendant doit se contenter du peu que le niqab de sa belle laisse apparaître.
Les conversations tournent autour des bonnes conditions de vie des femmes dans l’état islamiste, de l’héroïsme du djihad et d’une prochaine réunion du couple, l’héroïne se complaisant à jouer la vierge effarouchée.
Les tribulations de la pigiste trouvent leur apogée dans une crise d’identité, induite par sa double personnalité.
  
Circulez, il n’y a rien à voir. Ce bouquin est écrit à la va vite, ni documentaire ni thriller. Grossière erreur marketing d’un éditeur qui voulait profiter d’une actualité horrible.

M. Kuhn


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire