dimanche 1 mars 2015

Enfant Terrible; John Niven

Kennedy Marr est un scénariste star. Autrefois irlandais, écrivain en galère puis à succès, père de famille, il a tout laissé derrière lui pour brûler ses ailes au soleil de Hollywood. Franchement érotomane, passablement alcoolique, farouchement célibataire, il va pourtant devoir accepter une proposition qui lui fait horreur pour se sortir des griffes du fisc: retourner s'enterrer en Angleterre pour y enseigner l'écriture. 

Les amateurs de la série Californication seront en terrain connu, tant Kennedy Marr a des points communs avec Hank Moody (dans la saison 3, celui-ci devient un éphémère enseignant), mais, autant ce dernier ne rêve que de reconstituer sa famille, Kennedy ne pense qu'à la fuir. La première partie du roman est une satire efficace de Hollywood, ce monde de faux-semblants dont le cinéma et la télévision nous ont rendu les lieux familiers (on pense à Somewhere de Sofia Coppola, à Maps to the Stars de Cronenberg, évidemment à Mulholland Drive de Lynch, et aux excellentes séries Entourage et Party Down). On y croise des serveurs qui sont forcément acteurs, des jeunes beautés qui se vendent à des barbons richissimes, et des stars en devenir. Le roman prend ensuite son rythme de croisière quand Kennedy troque le soleil de la Californie pour l'humidité anglaise. 

Un livre qu'on prend plaisir à lire, qui n'est pas sans rappeler, comme le signale à juste titre la quatrième de couverture, le travail de Jonathan Trooper. L'auteur, dont c'est le premier roman traduit en français, fait montre d'un sens consommé de l'intrigue et de la mise en scène. On rit beaucoup. 

JEAN

http://www.librairiethuard.fr/9782355843105-enfant-terrible-john-niven/#

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire