mercredi 25 mai 2016

Mes Amis Devenus; Jean-Claude Mourlevat


 De Jean-Claude Mourlevat, nous connaissions les livres pour la jeunesse, puis il y eut un beau roman exécuté à deux mains avec Anne-Laure Bondoux_ Et Je Danse Aussi. C'est en solo qu'il revient avec Mes Amis Devenus

Ils étaient cinq amis d'enfance, deux filles et trois garçons: Mara, Luce, Jean, Lours' et Silvère. Après quarante ans, ils ont décidé de se retrouver à Ouessant. Silvère, arrivé sur l'île finistérienne la veille, les attend sur le débarcadère et se remémore sa jeunesse.

C'est un roman sur l'amitié et sur l'amour, qui sont les deux faces d'une même pièce, et sur le temps qui balaie tout, sauf l'essentiel. 
Émouvant, on n'est pas loin de la petite larmichette parfois, drôle aussi, parce qu'il faut bien les deux. On est encore une fois soufflé par le talent de Jean-Claude Mourlevat.
Un mystère demeure pourtant: que se passa-t'il en Allemagne pour la jeune Luce, enlevée par trois motards? Le roman n'en dit rien. Si quelqu'un a la réponse, qu'il nous écrive. 

Que sont mes amis devenus
Que j'avais de si près tenus
Et tant aimés
Ils ont été trop clairsemés
Je crois le vent les a ôtés
L'amour est morte
Ce sont amis que vent emporte
Et il ventait devant ma porte
Les emporta



Jean.

2 commentaires: